Actualités
 

Alstom implante son 2ème centre de services ferroviaires Auvergne-Rhône-Alpes au Cheylas

Date de publication : Vendredi 04 juin 2021

L'ancienne friche industrielle d'Ascométal va accueillir l'immense bâtiment, raccordé directement au réseau ferroviaire, qui permettra à Alstom de réaliser des projets de modernisation de trains régionaux, locomotives, tramways et métros, en plus d’assurer le verdissement des trains diesel pour le marché français.

Photo : visite du centre Alstom au Cheylas le 4 juin 2021
Henri Baile, président de la communauté de communes Le Grésivaudan et ses vice-Présidents Jean-François Clappaz en charge de l'économie et du développement industriel et Roger Cohard, en charge de l'emploi, de l'insertion, de la prévention et de la santé et également maire du Cheylas, ont visité en ce matin du 4 juin, le chantier aux côtés de la Région, du Département. La construction du nouveau centre de services Alstom a démarré en mars 2021, après la signature d’un bail engageant sur 10 ans. Les travaux consistent notamment en la création d’un hall ferroviaire de 3 600 m², d’un magasin logistique de 900 m2, de 2 postes d’essais de 140 m de long, de fosses, de 150 m² de plateaux de bureaux et d’un bâtiment administratif de 150 m². Des installations spécifiques pour la modernisation des trains seront également mises en place, tels que des ponts roulants et des colonnes de levage. Les voies routières d’accès au site ainsi que l’embranchement ferroviaire seront remis en état grâce au soutien des collectivités territoriales. Le centre de services devrait démarrer ses activités en octobre 2021. À terme, ce centre pourra employer jusqu’à une centaine de personnes.

 

Voir l'image en grandcrédit photo : Credit SLS Actiparc Sillon Alpin (Grand)
« A travers cette implantation, Alstom contribue à la réindustrialisation en France avec le soutien actif de  la Région  Auvergne-Rhône-Alpes, de l’État et la participation du Département de l’Isère, de la communauté de communes du Grésivaudan et de la commune du Cheylas. Alstom démontre ainsi sa volonté de mettre en œuvre des moyens industriels en favorisant l’emploi local et en participant à un projet global de redynamisation d’une friche industrielle »
,précise Pierre  Michard,  Vice-Président Services d’Alstom France.


Le Grésivaudan poursuit son objectif de reconstruire de l'industrie sur de l'industrie. Il a également participé aux travaux de raccordements du réseau d'assainissement nécessaires pour le site. Et comme le précise Henri Baile, son Président : "La réindustrialisation du site a permis l’installation de 43 entreprises, pour un effectif de 153 emplois.... Je pense que nous pouvons être fiers d’avoir procédé à la requalification du site, en moins de 10 ans".


Avec la construction de ce centre de services, Alstom renforce son ancrage en Auvergne-Rhône-Alpes. L’entreprise est déjà implantée dans la région avec un centre d’expertise en électroniques ferroviaires à Villeurbanne (Rhône) et la base vie du projet d’automatisation de la ligne B du métro de Lyon (Rhône).Le contrat de modernisation des tramways de Lyon est représentatif de la capacité d’Alstom à mobiliser ses ressources d’ingénierie et industrielles au service de ses clients

Retour en haut