Un nouveau visage pour le centre de vacances Les Ramayes

Le contexte

Après une première phase de rénovation en 2016, le village vacances des Ramayes à Prapoutel – Les 7 Laux, poursuit sa transformation dans une démarche environnementale essentielle en montagne.
D’une capacité de 500 lits, le village vacances des Ramayes est l’un des plus grands centres d’hébergement touristique des 7 Laux. Pour Le Grésivaudan désormais propriétaire du bâtiment, il s’agit là d’une rénovation ô combien stratégique afin de garantir une offre de tourisme social et de développer la découverte et la sensibilisation des jeunes enfants à la montagne, à ses activités et à ses loisirs d’hiver et d’été. L’exploitation du complexe est confiée à un opérateur de tourisme social, très engagé dans la vie et l’avenir de la station.

Les objectifs

Ici l’objectif affiché est clair : lutter contre les passoires thermiques, nombreuses en stations. Via la reprise des façades extérieures et des réseaux électriques, le bâtiment va subir une rénovation énergétique de taille. L’intérieur ne sera pas en reste puisque la cuisine, le restaurant et le hall d’accueil vont également être entièrement repensés.

Les travaux

Les travaux, qui ont débuté, seront dans la mesure du possible, programmés en périodes creuses pour impacter le moins possible le fonctionnement du centre. Ils se décomposent en 3 tranches concomitantes.
La rénovation énergétique du bâtiment : Façades et menuiseries des bâtiments dont balcons en dur, toitures, isolation des combles, arrêts de neige, étanchéité des murs enterrés, traitement des espaces extérieurs niveau 1, reprise complète du réseau d’eau dont décentralisation de la production, gouttières et descentes, regards.
La rénovation des hébergements et la mise en conformité pour les personnes en situation de handicap : rénovation des 44 gîtes, des 25 chambres de saisonniers, des 3 logements de fonction et des 2 gites PMR, l’éclairage et les espaces de circulation, la salle de spectacle
La mise en conformité : reprise du hall d’entrée vacanciers, des espaces de services, des réseaux électriques, la rénovation de la buanderie, de la cuisine et de la salle de restaurant

Le coût

Le coût de ce projet s’élève à 8 592 400 € HT.
Le Grésivaudan va pouvoir bénéficier d’une aide de l’État au titre du Fond vert pour la rénovation énergétique estimée à 4 295 000 €.