Paillez

Le paillage

Le paillage (ou « mulching ») est une technique simple, qui consiste à recouvrir le sol d'une couche de matériaux pour le protéger. En utilisant les végétaux taillés pour pailler, vous reproduisez ce qu'il se passe en pleine nature : la terre n'est jamais nue (feuilles mortes, herbes sèches...).

Les avantages du paillage

  1.  Gain de temps et d'énergie
    1 h passée à valoriser les déchets du jardin = 10h d'entretien gagnées (voyages déchetterie, arrosage, désherbage, binage, fertilisation).
  2. Réduction des herbes indésirables
    Les graines sont privées de la lumière nécessaire à leur développement.
  3. Protection du sol
    Le paillage agit comme un isolant thermique contre le froid et la chaleur.
  4. Amélioration de la qualité et de la vie du sol
    La terre est protégée de la croûte formée suite aux arrosages et à la pluie. L'activité des micro-organismes et des vers de terre est stimulée. La décomposition du paillage organique produit un humus nourricier. Les animaux amis des jardins trouvent un refuge naturel.
  5. Réduction des arrosages
    L'évaporation du sol sous l'action du soleil est limitée.

 

Conseils et mise en place du paillage

La bonne période

  • Commencez à pailler au printemps quand le sol est réchauffé (ne paillez pas un sol gelé ou très humide) et attendez également quelques jours après la plantation de jeunes plants.
  • Renouvelez votre paillage en été, puis en automne sur sol encore chaud pour affronter l'hiver.

Mise en place

  1. Désherbez la zone à recouvrir
  2. Décompactez la terre sans la retourner
  3. Étalez du compost (5 L par m²)
  4. Paillez en couche régulière sans recouvrir le collet (partie entre le système racinaire et la tige)
    o 2 à 5 cm de paillis frais (tonte, bois vert) pour des plantes à cycles courts (annuelles, cultures courtes du potager...)
    o 5 à 15 cm de paillis sec (feuilles mortes, bois séché) pour des plantes à cycles plus longs ou pérennes (arbustes, cultures longues du potager...)
  5. Arrosez copieusement

Pour connaître précisément l'épaisseur de paillage à utiliser en fonction de chaque végétal, téléchargez le tableau des correspondances ici.

Astuces

  • Si le paillis provient de végétaux malades, disposez-le aux pieds de plantes d'une famille différente sans craindre une propagation.
  • Vous pouvez utiliser du broyat de résineux sans redouter une acidification sol si vous procédez à une rotation avec du paillis au bout de quelques années.
  • Arrosez directement au pied des plantes pour que l'eau traverse la couche de paillage plus facilement.
  • Variez les types de paillis en utilisant toutes les ressources du jardin (tonte séchée, aiguilles de pin, feuilles mortes...).

Une question sur les déchets verts ?

Pour toutes questions relatives à la gestion de votre jardin, contactez-nous par mail :

 

Vous pouvez également télécharger :