Actualités
 

Pont de Brignoud, toutes les dernières informations

Date de publication : Mercredi 18 mai 2022

Rappel des faits : suite à des actes de malveillance qui se sont produits dans la nuit de lundi à mardi, 8 lignes 20000 volts et une ligne de 225 000 volts ont été incendiées, endommageant fortement le pont de Brignoud.

Enquête mobilité en cours

 

Pour mesurer l'impact de la fermeture du pont, la Communauté de Communes a souhaité recueillir les retours des usagers par un questionnaire. Merci de prendre quelques minutes pour y répondre.

 

Nouvelle navette M Tougo

 

M Tougo propose un nouveau service d'assurer aux piétons une liaison en toute sécurité de part et d'autre des deux rives.

 

Impact sur la circulation

 

Le pont reliant Crolles à Brignoud est coupé à la circulation des véhicules motorisés, pour une durée indéterminée.

 

Une déviation est mise en place :

  • pour la connexion à l'autoroute A41, les usagers de la rive gauche sont invités à utiliser la RD165 (Le Versoud)
  • pour la liaison inter-rives : les usagers peuvent emprunter la RD30 (Tencin) ou la combinaison RD165 (Le Versoud) - A41 - RD10 (Crolles)

Des perturbations sont à prévoir sur les services TouGo. Plus d'infos sur leur site

 

Le pont de Brignoud est ouvert aux piétons, sur chacun des deux trottoirs, merci de respecter le sens de circulation. Les cyclistes et trottinettes sont priés de mettre pied à terre, dans le but de faciliter le passage de chacun en toute sécurité. Attention : il est interdit de traverser avec un deux roues motorisés, même en marchant à côté.

 

Baisse du prix du péage sur le tronçon Crolles - Le Touvet

 

Le badge Aréa est actuellement gratuit (aucun frais de gestion) pour tous les nouveaux abonnés et une réduction de 50% sera appliquée sur tous les trajets entre Crolles et Le Touvet, pour tous les utilisateurs effectuant au moins 20 trajets dans le mois et ce sur les 3 prochains mois, à compter du 11 avril. Vous pouvez contacter AREA au 0806 004 004 pour plus de renseignements.

 

Quand pourra-t-on de nouveau circuler sur le pont en voiture ou en poids lourds ?

 

En l’état et sans intervention, le pont ne peut supporter le poids des voitures, ou plus généralement des véhicules légers. Sa structure a été trop endommagée par les flammes. C’est pourquoi le Département mène des expertises poussées et envisage différents scenarii dont la faisabilité sera confirmée par les résultats de prélèvements qui seront faits sur site. Concrètement, dans les prochaines semaines, des carottages vont être réalisés par des laboratoires spécialisés, sous la structure du pont. Ils seront analysés au microscope électronique pour connaître précisément comment le béton armé a résisté au feu. En fonction de ce que révéleront ces échantillons, le Département pourra déterminer le scenario qui permettra de rouvrir le pont à la circulation des véhicules légers. Ce choix sera fait en fonction de deux critères : la sécurité des usagers et la rapidité des travaux. Les analyses détaillées des échantillons devraient parvenir au Département début juillet. Si elles sont concluantes, les travaux peuvent ensuite durer entre 4 et 6 mois, pour un coût estimé à ce stade à 1 M€, sous réserve de la disponibilité des matériaux. Les scenarii envisagés consistent à disposer un platelage métallique qui serait appuyé sur les éléments sains du tablier.

 

Et les autres véhicules ? Les véhicules dits lourds (bus, poids lourds…) ne pourront pas circuler sur le pont doté d’un platelage, les charges étant trop importantes. Ils devront continuer à emprunter les itinéraires de déviation prévus à cet effet. La solution des ponts de type militaire a également été examinée pour les différents usages. La traversée de l’Isère mesurant plus de 100m, aucun dispositif n’est compatible avec une telle longueur. En parallèle, le Département a permis le maillage des alimentations électriques d’Enedis afin de rétablir durablement l’électricité auprès des entreprises et des particuliers. Ceci a notamment permis de s’affranchir des derniers groupes électrogènes. A plus long terme, le Département envisage de construire un nouveau pont à côté, qui remplacera à terme et définitivement le pont de Brignoud. Dès lors que le projet technique sera abouti, il faudra compter environ 4 ans pour sa mise en service.

 

Retour en haut