Flash info

Infos COVID-19

Retrouvez sur cette page, toutes les informations relatives au fonctionnement des services de la communauté de communes + d'infos ici

 

Actualités
 

Retour sur quelques délibérations adoptées en conseil communautaire du 29 mars 2021

Date de publication : Mercredi 31 mars 2021

Le plan d'actions Eau et assainissement, le vote du budget 2021 et la validation de la stratégie touristique concernant les activités de pleine nature en Belledonne : focus sur 3 délibérations présentées au dernier conseil communautaire.

  1. Eau potable et assainisement: un plan d'actions pour des actions correctives attendu dès ls facturation 2022

Dans le cadre de la loi NOTRe, le 1er janvier 2018, la communauté de communes Le Grésivaudan a choisi de prendre la compétence eau et assainissement. Les difficultés de gestion et l’équilibre précaire tant en termes financiers qu’organisationnels ont conduit à voter de nouveaux tarifs en 2020.  Leur application a généré des situations particulières, une défiance et un mécontentement des usagers vis à vis des élus que ceux-ci ont entendu.

Face à ce défi, la gestion et la tarification de l’eau et de l’assainissement doivent se réinventer pour devenir un vrai projet politique territorial, construit par les élus avec les populations et les acteurs économiques locaux. Des moyens et des méthodes spécifiques sont mobilisés pendant une période de temps limitée pour analyser les conditions juridiques, administratives et financières de la prise de compétences, d’une part, et réaliser un plan d’actions pluriannuel sur le moyen et le long terme afin de rendre un service public de qualité aux abonnés et aux communes, d’autre part.

D’ores et déjà, Henri Baile, Président de la communauté de communes a défini les objectifs de ce plan d’actions qui sera présenté en conférence des maires et en conseil communautaire avant l’été 2021 :

  • Permettre de se positionner sur les grandes orientations stratégiques de cette compétence, que sont les modes de gestion, la tarification du service et son organisation,
  • Améliorer la relation à l’usager en assurant leur égalité de traitement devant le service public et déployer une communication adaptée et efficace,
  • Affirmer les liens avec les communes, notamment via les conventions de gestion,
  • Optimiser l’équilibre budgétaire et réduire les quelques 220 lignes de crédit,
  • Réduire les non-conformités graves et tendre vers une infrastructure qui garantisse un service de haute qualité,
  • Intégrer dans la politique du service, les exigences liées à l’évolution climatique et la transition énergétique,
  • Etudier la faisabilité de mise en place de compteurs verts (arrosage de jardin).

Pour préciser ce plan d’actions et déclencher au plus vite les premières actions correctives dès les facturations 2022, un comité de pilotage composé de vice-présidents mobilisés par ce projet, de maires du territoire, de membres du conseil d’exploitation, de conseillers communautaires issus de la commission eau et assainissement et enfin de représentant des usagers, est mis en place. Il est directement présidé par Henri Baile et son Vice-président Eau et Assainissement, François Bernigaud.

        2.Faible endettement, stabilisation des dépenses de fonctionnement, un budget primitif 2021 maitrisé et de transition d’un montant de 189 M€.

Dans la continuité des orientations budgétaires voté le mois dernier, le conseil communautaire a voté à l'unanimité le budget pour l'année 2021 :

  • maîtrise des dépenses (hausse de personnel encadré à hauteur de 2 % [à périmètre constant] ; réduction des charges à caractère général d’environ 2 % [à périmètre constant],
  • poursuite des politiques existantes et création ou refonte de politiques permettant de répondre aux enjeux du territoire,
  • maintien de la dotation de solidarité au niveau de 2020,
  • pas d'augmentation des taxes sur les ménages et les entreprises ni sur les tarifs des services publics gérés par la communauté de communes afin préserver le pouvoir d'achat pendant cette crise.

Par ailleurs, la communauté de communes est très raisonnablement endettée puisqu’elle est en mesure de rembourser le capital restant dû en 2,5 ans. Enfin, Le Grésivaudan investira près de 66 M€ TTC (travaux et versement de subventions d'équipement).

Eau et assainissement : 18,5 M€ | Déchets : 5,1 M€
Budget principal et autres budgets annexes : 42,3 M€

Prochaines étapes, un travail conséquent sur la mise en place d’un plan pluriannuel d’investissement et d’un pacte financier et fiscal.

       3.Activités de pleine nature en Belledonne : une stratégie touristique pour se différencier des massifs voisins

Suite à la validation du schéma de développement touristique du Grésivaudan, le conseil communautaire a approuvé, le 25 juin 2018, le lancement d’une étude pour se doter d’un document stratégique qui encadre le développement et l’organisation des activités de pleine nature en Belledonne. Objectifs, développer et affirmer le positionnement du massif comme destination de pleine nature avec quelques pratiques phares et porteuses d’images, permettre la création d’offres touristiques basées sur ces activités pour des publics cibles et captifs du séjour, et développer l’économie et l’emploi local autour de filières identifiées.

 

Voici les grands axes stratégiques et opérationnels définis aux côtés des intercommunalités voisines (Grenoble Alpes Métropole, Oisans, Cœur de Savoie, Porte de Maurienne, le Canton de la Chambre) et l’Espace Belledonne :

Axe stratégique

Axe opérationnel

Axe #A :
Innover et structurer

  #A.1 : Créer des Camps de base* à destination des clientèles touristiques

  #A.2 : Développer les filières d'excellence

  #A.3 : Accompagner le développement de services et d'hébergements

  #A.4 : Garantir la qualité des infrastructures (hors Camps de Base)

Axe #B :
S'organiser et coopérer

  #B.1 : Disposer d'une coordination technique

  #B.2 : Disposer d'une coordination politique

  #B.3 : Disposer d'une coordination locale

Axe #C :
Communiquer et sensibiliser

   #C.1 : Construire l'identité activité de pleine nature de Belledonne à travers un langage et des outils communs

   #C.2 : Sensibiliser et informer sur les pratiques de montagne / les différents usages des espaces de montagne

* véritables vitrines points d'entrée du massif pour capter et fixer les clientèles sur des courts séjours, gage de qualité et d'une offre complète. 

 

En lien avec les communes supports, le conseil communautaire a d’abord décidé :

  1. la création et la structuration de 14 camps de base activités de pleine nature de Belledonne, dont 8 se situent sur le territoire de la communauté de communes Le Grésivaudan :

Le Collet
(Allevard-les-Bains)

Allevard-les-Bains

Fond de France
(Haut-Bréda)

Le Barioz
(Crêts-en-Belledonne et Theys)

Prapoutel Les 7 Laux
(Theys, Les Adrets et Laval)

Freydières
(Revel)

Uriage-les-Bains

Chamrousse

 

  1. la valorisation et le développement de 3 filières d’excellence, capables de différencier Belledonne des massifs voisins, d’en construire une image outdoor solide et d’offrir des sites de pratiques qualitatifs aux pratiquants : le ski de randonnée, le trail et la randonnée pédestre.

 

Consultez les ordres du jour et les délibérations

Revoir le replay du conseil communautaire du 29 mars 2021

Le prochain conseil communautaire aura lieu le 26 avril en direct ou en replay sur Facebook et YouTube.

Retour en haut