Budget 2018 - Une qualité de service maintenue dans un contexte financier difficile

Le 5 avril, les élus communautaires ont adopté le budget primitif 2018 de la collectivité. Depuis des années, le champ des compétences du Grésivaudan s'étoffe alors que les ressources financières s'amoidrissent. Un compromis a été trouvé pour préserever la capacité d'investissement et concrétiser les projets engagés.

Voir l'image en grand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir l'image en grand

Les ressources et les dépenses

Voir l'image en grand

Voir l'image en grand

La fiscalité des ménages

La part des impôts des ménages représente, cette année, pour Le Grésivaudan 12% des recettes. On note aucune augmentation de la taxe d'habitation, de la taxe sur le foncier non bâti et de la Taxe d'Enlévement des Ordures ménagères (TEOM). La part intercommunale de la taxe sur le foncier bâti passe quant à elle de 3.27% à 4.8%.

Exemple pour une surface cadastrale bâtie de 105 m² (sur une base de valeur locative cadastrale de 989 - toutes choses égales par ailleurs) était de 32 euros en 2017 et sera de 47 euros en 2018 soit une augmentation de 15 euros.

Qui est assujetti à la taxe sur le foncier bâti ?
Les propriétaires ou usufruitiers d'un bien immobilier (locaux d'habitation, parkin...) au 1er janvier de l'année en cours

Pourquoi une hausse de la taxe sur le foncier bâti ?
Pour continuer à soutenir l'accès à l'emploi et le développement économique ou encore la transition enérgétique. Plusieurs projets sont également programmés pour améliorer la qualité de vie et de service sur le territoire. Tous ces aménagement seront livrés d'ici fin 2020.

Voir l'image en grand

Retour en haut