Le gaspillage alimentaire

Stop au gaspillage alimentaire !

Au Grésivaudan, le gaspillage alimentaire est estimé à 30 kg/habitant/an (l'équivalent d'un repas par semaine), dont 5 kg de produits qui n'ont pas été déballés....Pour une famille de 4 personnes, cela représente entre 500 et 1500 €/an gaspillés !
Ces déchets alimentaires sont aujourd'hui incinérés...ceux-ci étant majoritairement composés d'eau, cela revient, pour la collectivité, à transporter sur de longues distances et à « brûler de l'eau ». L'objectif national est de diviser par 2 le gaspillage alimentaire d'ici 2025.

 Le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas !

Comment m’y prendre ? En mettant en pratique des gestes simples!

Avant les courses : je m’organise malin !

La première des règles à suivre pour éviter le gaspillage alimentaire : m'assurer de pouvoir consommer dans les temps la nourriture que je m'apprête à acheter. Pour cela :

 

  1. Planifiez le nombre de repas pris à la maison durant la semaine pour calibrer les achats et limiter les restes.
    Fini les pannes d'inspiration ! Pour des idées de menu toute la semaine, consultez le site « La fabrique à menu »

  2. Rédigez une liste de courses et s'y tenir...
    Attention, restez vigilants sur les offres promotionnelles en magasin : est-ce que les quantités proposées sont en rapport avec votre consommation ?
    A télécharger ici : Mon carnet malin pour mieux consommer

 

Pendant les courses, j’achète malin !

  • Vérifiez bien les dates de péremption ! Voici deux outils pour vous y retrouver :
Voir l'image en grand

 

    Le saviez-vous ? Un œuf frais se conserve de 10 à 12 jours à partir de la date de ponte, mais un œuf dur ne reste bon que 2 à 3 jours.Une fois les paquets ouverts, la charcuterie ne reste consommable que 2 à 3 jours et le fromage frais 3 à 4 jours. Le fromage affiné est plus résistant.
  • Terminez les courses par le rayon des produits surgelés pour ne pas rompre la chaine du froid.


Les + :

 

À la maison : je range et je cuisine malin !

Le gaspillage alimentaire est souvent lié à la conservation. 64% des déchets alimentaires pourraient ainsi être évités !
Voir l'image en grand

    1. Rangez votre frigo et vos placards de manière réfléchie : les produits bientôt périmés devant, et en respectant les zones de température de votre réfrigérateur.
    2.  Cuisinez en priorité les aliments entamés ou bientôt périmés
    3. Dosez correctement les portions

    4. Conservez les restes, en respectant la durée de conservation des aliments cuisinés
    5. Cuisinez les restes !
      Télécharger le livret de recettes anti-gaspillage et zéro déchet de l'Ademe
      Voir l'image en grand

      Quelques exemples d'utilisations possibles de restes ou de légumes un peu abîmés :
      •  Le bouillon de pot-au-feu peut être :
        • congelé dans des bacs à glaçon après filtration, pour servir ensuite de « cube » de bouillon,
        • utilisé en court-bouillon ou en soupe agrémentée de pâtes de type vermicelle,
        • épaissi avec de la crème et de la farine de maïs et ainsi transformé en sauce,
        • versé dans les plantes en tant qu'engrais (sauf le jus de chou, acide, et celui des pommes de terre à cause de l'amidon).
      • Les fruits et légumes abîmés, une fois les parties gâtées enlevées, peuvent servir pour des soupes, des gratins de légumes, de la ratatouille, des tartes, des gâteaux... ;
      • Les fruits trop mûrs peuvent être transformés en purée de fruits ;
      • Le pain rassis est utilisable :
        • en tartines : tranché et grillé au four ou au grille-pain, frotté avec une gousse d'ail et garni de petits morceaux de tomates chauds réhaussés d'un filet d'huile d'olive. Vous pouvez décliner ces tartines à volonté avec des garnitures variées,
        • en pain perdu : le pain est trempé dans un mélange d'œuf et de lait et cuit à la poêle,
        • en chapelure : mixé finement au robot et stocké, il peut servir sur un gratin, dans des farces, des boulettes, des terrines...
        • en croûtons, pour accommoder une salade, une soupe...
      Pour d'autres astuces : https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/dechets/reduire-dechets/eviter-gaspillage-alimentaire
   

Sources

  • « Évitons le gaspillage alimentaire » du Conseil Général de l'Isère
  • ADEME : Ça suffit le gâchis !
  • Ministère de l'agriculture et de l'alimentation Alim'Agri
Retour en haut