Flash info

Suite au mouvement de grève nationale, l'accueil physique du service gestion des déchets sera fermé ce mardi 7 février. Le standard téléphonique fonctionne normalement.

Actualité
 

Le Grésivaudan, acteur de la sobriété énergétique

Date de publication : Jeudi 10 novembre 2022

Dans le contexte actuel marqué par la crise énergétique mondiale, la communauté de communes se mobilise encore davantage et s’engage dans de nouvelles mesures de sobriété et d’efficacité énergétique.

Le Grésivaudan œuvre depuis de nombreuses années à la rénovation thermique de ses bâtiments et de l’ensemble de ses équipements : nouveaux pôles enfance en remplacement de structures existantes énergivores (Allevard aujourd’hui, Les Adrets demain et Lumbin après-demain), rénovation globale des gymnases (collège du Grésivaudan à Saint-Ismier en cours de finalisation, Lionel Terray à Villard-Bonnot pour lesquels les travaux devraient commencer dans les prochains mois, Cucot à Pontcharra…).

 

En parallèle, un travail sur le verdissement de la flotte automobile de la collectivité a été amorcé en début d’année pour des premières avancées attendues au début de l’été 2023. Le Grésivaudan travaille sur la mise en place prochaine d’un dispositif d’aide aux entreprises dans ce même domaine.

 

La collectivité accompagne également les entreprises et les particuliers dans leurs démarches de sobriété énergétique : dispositif Rénov’Energie, permanences conseil énergie, prime air bois, fonds solaire… En 2021, elle s’est lancée dans la révision de son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Ce document en cours d’amendement va fixer le programme d’actions en faveur du climat pour les 6 prochaines années. L’objectif : faire du Grésivaudan un territoire encore plus résilient, durable et attractif.

 

Dans le contexte actuel marqué par la crise énergétique mondiale, la communauté de communes se mobilise encore davantage et s’engage dans de nouvelles mesures de sobriété et d’efficacité énergétique.

 

Ajuster les températures des bâtiments

 

L’ensemble des bâtiments administratifs, les deux piscines intercommunales où les activités bébés nageurs seront pour un temps suspendues, les gymnases, les médiathèques, l’espace Aragon et les musées intercommunaux seront concernés par une baisse de température à partir de cet automne. En revanche, pour des raisons évidentes, la température ne bougera ni à la résidence Belle Vallée à Froges (EHPAD et accueil de jour) ni dans les structures Petite Enfance mais une attention particulière sera portée sur l’évolution de la consommation énergétique et une sensibilisation autour d’éco-gestes sera faite auprès de tout le personnel de la collectivité.

 

Les différents ajustements seront effectués au fil des mises en route des dispositifs de chauffage, pour une mise en œuvre globale à la fin des vacances d’automne. En abaissant de 2 degrés en moyenne la température des bâtiments, l’économie d’énergie générée par équipement s’élèvera à près de 10%.

 

Moduler l’éclairage

 

L’extinction des éclairages des parkings des équipements communautaires va être programmée à compter de 23h et ce jusqu’à 5h du matin. Le Grésivaudan préconise  également ce type de mesure sur l’ensemble de ses zones d’activités communautaires. Un courrier a d’ailleurs été adressé à l’ensemble des maires des communes où sont situées ces zones afin de connaître les pratiques en vigueur et d’échanger sur la possible mise en œuvre de cette mesure.

 

Stations communautaires : rationaliser la consommation d’énergie

 

Si le contexte énergétique pose question, les équipes des stations communautaires : Le Collet, Les 7 Laux et Le Col de Marcieu travaillent sur différentes solutions qui permettront de rationaliser leur consommation d’énergie tout en proposant des activités de glisse de qualité même si elles n’ont ni attendu la crise énergétique ni la consigne gouvernementale de réduction de la consommation énergétique d’ici 2 ans de -10% (et si possible dès cet hiver), pour gérer au plus juste leurs consommations. Toutes les mesures imaginables sont à l’étude pour accentuer les efforts : diminution de la vitesse d’exploitation des remontées mécaniques, diminution du nombre d’équipements périphériques (ex. bornes de contrôle d’accès), modification des horaires d’ouverture de certaines remontées… pour s’adapter au plus proche de la fréquentation en temps réel et ne consommer que le strict nécessaire.

 

La sobriété énergétique est donc au cœur des préoccupations dans l’ensemble des stations communautaires et les équipes sont sur le pont pour préparer la saison hivernale et accueillir les skieurs dès le mois de décembre !

En images

1 / 4

À la piscine

À la médiathèque

À l'Espace Aragon

Dans nos bureaux

Retour en haut