Plan territorial de santé
 

Plan territorial de santé

Depuis 2021, la communauté de communes s’est engagée dans une politique volontariste en faveur de la Santé de ses habitants en engageant une démarche d’élaboration d’un Plan Territorial de Santé pour Le Grésivaudan.

Un Plan Territorial de Santé qu’est-ce que c’est ?

Le Plan Territorial de Santé du Grésivaudan (PTSG) est un outil de mobilisation et de coordination des acteurs du territoire visant à réduire les inégalités sociales et territoriales de santé et à développer des réponses adaptées aux besoins de la population. Il permet de repenser des parcours de santé plus cohérents à l'échelle locale, tout en permettant à chaque acteur volontaire d'influencer favorablement l'état de santé de la population.

Il porte sur des champs d’intervention ciblés pour répondre à des enjeux identifiés comme prioritaires. Aussi, il n’a pas vocation à être exhaustif au regard des politiques portées en matière de santé par l’ensemble des signataires.

Pour Le Grésivaudan il s’articule autour de 5 axes :

  • Accès aux soins et entrée dans le parcours de soins (en particulier pour les publics vulnérables)
  • Autonomie des personnes âgées et des personnes adultes en situation de handicap
  • Santé mentale
  • Éducation, promotion et accès à la santé du public jeune (y compris jeunes en situation de handicap)
  • Cadre de vie et Santé-environnement

Concrètement, il pourra s'agir de mettre en lumière et développer des initiatives déjà existantes qui concourent à la bonne santé des habitants mais aussi de créer de nouvelles actions efficientes là où il existe un besoin non couvert.

A l’issue de son élaboration, et conformément à la loi « Hôpital Patients Santé Territoires » (H.P.S.T.) de 2009, qui a pour but de mettre en cohérence la politique régionale et les besoins de santé existants sur le territoire, ce plan territorial est susceptible d’évoluer en Contrat Local de Santé.

L'élaboration du Plan Territorial de Santé

  • La phase de diagnostic :

Si les indicateurs de santé sont globalement favorables sur le territoire, le Grésivaudan n'est pas pour autant pas épargné par les problématiques de santé et les inégalités. Un diagnostic, réalisé par l'Observatoire Régional de la Santé (ORS), a permis d'identifier précisément ces disparités et d'identifier des premières pistes d'actions. L'ORS a réalisé ce diagnostic en deux parties :
- Quantitative (fin 2021) avec l'analyse de base de données en santé
- Qualitative avec la réalisation d'entretiens collectifs avec des acteurs du territoire (professionnels ou bénévoles évoluant dans un domaine en lien avec la santé, habitants...) (premier semestre 2022)

  • Les principaux enseignements à tirer de ce diagnostic :

Le Grésivaudan bénéficie d'un bon état de santé général avec de meilleurs suivis, plus de recours aux diagnostics et une meilleure prévention qu'en Isère et en région Auvergne-Rhône- Alpes. Il dispose également d'un riche tissu d'acteurs en lien avec la santé et d'un cadre de vie favorable.

Cependant le Grésivaudan n'est pour autant pas épargné par les difficultés de santé. Le diagnostic pointe notamment :
- des inégalités dans l'accès aux soins,
- un vieillissement de la population générant de nouveaux besoins de santé
- des problématiques d'accidentologie et de traumatisme repérées chez les jeunes et les séniors.

Le territoire est également concerné par des préoccupations de santé observables à l'échelle nationale : sur la santé mentale, sur la prise en charge et la prévention des addictions (le territoire ne bénéficie pas d'acteurs spécialisés en la matière), sur l'autonomie des personnes âgées et des adultes en situation de handicap et sur le soutien à la parentalité. Enfin, le diagnostic soulève également des enjeux de santé-environnementale (qualité de l'air, eau, radon) et de mobilité.

Cet automne, l'ORS a remis au Grésivaudan le rapport final de ce diagnostic.

Télécharger le diagnostic local de santé

 

  • La rédaction du plan

La phase de diagnostic finalisée, les actions du Plan Territorial de Santé seront élaborées au cours de ce dernier trimestre 2022. Elles seront le fruit d'une démarche collaborative entre les partenaires du territoire, les habitants et les instances de gouvernance du plan.
Elles donneront lieu à l'écriture de fiche-actions regroupées dans un document global de planification sur 4 à 5 ans. Ce dernier sera soumis à la signature des principales institutions concernées (Agence Régionale de Santé, Département, Centre Hospitalier, etc.) début 2023.

  • La gouvernance

- Un Comité de Pilotage :
Composé principalement des institutions qui seront les possibles signataires du plan (Communauté de Communes, Département de l'Isère, Éducation Nationale, Caisse Primaire d'Assurance Maladie, CHU Grenoble-Alpes, Centre Hospitalier Alpes-Isère, la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé, ...), il a pour objet de définir les orientations stratégiques en convergence avec le Projet Régional de Santé et d'ajuster les actions en fonction de leur avancement et de leur évaluation.


- Un Comité Technique :
Il est composé des représentants techniques des parties signataires et des structures ressources opérant sur le territoire de la Communauté de Communes. Il élabore le plan et suit sa mise en œuvre. Il veille à la cohérence des interventions des différents partenaires et à l'actualisation du diagnostic.

Ces deux instances sont alimentées par les travaux des acteurs de la santé sur le territoire du Grésivaudan, réalisés lors de groupes de travail ou en séminaire santé.

Un coordinateur du plan territorial de santé prépare et alimente ces différentes instances, rédige le plan et anime le réseau des partenaires impliqués.

Tout au long de la démarche, Le Grésivaudan peut compter sur le soutien de l'Instance Régionale d'Éducation et de Promotion à la Santé (IREPS) de l'Isère qui a déjà accompagné de nombreuses collectivités dans des démarches similaires.

Plan territorial de santé : votre avis nous intéresse !

Retour en haut