Taillez

Quels sont les végétaux à tailler ?

J’identifie les déchets de mon jardin et les solutions pour les réduire, puis je procède à leur valorisation avec l’aide du Grésivaudan. À chaque déchet vert sa solution!

La tonte de pelouse

Voir l'image en grandUne pelouse de 100 m² produit de 100 à 150 kg de déchets par an.
Méthodes simples pour réduire l'entretien :

  • Je choisis un gazon résistant et à pousse lente pour limiter la fréquence de tonte
  • Je pratique la tonte haute (5 à 8 cm) qui maintient un sol plus humide, réduit l'apparition des plantes indésirables et favorise un meilleur enracinement
  • Je cultive des parcelles en prairies fleuries qui apportent un côté esthétique, favorisent la biodiversité et laissent des zones sans besoin de tondre.

Techniques de traitement à la maison :

  • MULCHING : les brins sont coupés finement par la tondeuse et laissés sur place.
    Très facile et rapide, plus besoin de ramasser la tonte ! L'herbe coupée, riche en azote, vient nourrir le sol en se décomposant. Le gazon reste plus vert naturellement et souffre moins de la chaleur et des invasions de plantes indésirables. Vous pouvez aussi vous procurer un kit mulching à ajouter à votre tondeuse pour une découpe plus fine.
  • PAILLAGE : les brins coupés sont déposés aux pieds du potager et des massifs.
    Pour la tonte fraîche (verte), je procède en couches de 2 cm d'épaisseur maximum pour éviter la fermentation. La dégradation sera brève et nourrira rapidement les plantes.
    Pour la tonte bien sèche (après 1 jour ou 2 au soleil sur une épaisseur de 20 cm maximum, en retournant de temps en temps pour un rendu homogène), je procède en couches de 8 à 10 cm. La dégradation sera plus lente.
  • COMPOSTAGE : une partie de la tonte est intégrée au composteur. Elle enrichit le compost en azote.
    Je dépose l'herbe fraîchement coupée dans le composteur en quantité raisonnable et en prenant soin de la mélanger avec des matières sèches carbonées de type broyat afin d'obtenir une structure aérée (un tas trop important et mal aéré va fermenter et se tasser).

Les feuilles mortes

Voir l'image en grandLes feuilles mortes sont une précieuse ressource pour le jardin : abondantes et très bénéfiques, elles fournissent un humus de qualité !
Il est intéressant de les stocker dans le jardin (dans un grillage maintenu par des piquets par exemple) pour en avoir à disposition tout au long de l'année.
Le hérisson appréciera de trouver refuge dans un petit coin de feuilles agrémenté de quelques branches et planches : il sera votre allié contre les limaces et autre nuisibles !


Techniques de traitement à la maison

  • TONTE : Après un passage à la tondeuse, je peux laisser les feuilles sur la pelouse : leur réduction en petits morceaux évite que les tas de feuilles n'altèrent le gazon et permet une meilleure assimilation par le sol.
  • PAILLAGE : idéal pour protéger le sol, le nourrir et favoriser son activité biologique. Je fais des couches épaisses (environ 15 cm) sans tasser. Je laisse sur place les feuilles tombées au pied des arbustes. J'utilise une partie des feuilles pour le potager et les massifs sur sols encore chauds : il peut être plus commode de passer la tondeuse sur le tas de feuilles afin de pouvoir les épandre avec plus de soin, de limiter leur envol sous l'action du vent et d'accélérer leur décomposition (surtout pour les feuilles coriaces).
  • COMPOSTAGE : elles apportent de la structure au compost. Il est préférable de les broyer à la tondeuse avant de les incorporer en mélange avec les déchets de cuisine.
  • TERREAU DE FEUILLES : un grand bénéfice pour un moindre effort.Il suffit de rassembler les feuilles (de préférence humides après un jour de pluie) en un tas au fond jardin et de le remuer de temps à autre. Au bout de 2 années environ, un substrat de qualité pour semis et rempotage sera disponible.

Brindilles / Petit branchage (diamètre ≤ 1 cm)

Voir l'image en grandCes déchets peuvent se broyer à la tondeuse ou bien manuellement (sécateur) pour réduire leur volume et simplifier leur manipulation.
Techniques de traitement à la maison

  • FAGOT DE PETIT BOIS : Une fois préparé à la longueur voulue et séché, ce stock de petit bois servira à allumer facilement vos barbecues, cheminées et poêles. Assemblé en mélange avec des bois variés et présentant des cavités, il sert d'abris pour les insectes qui vous le rendront en luttant contre les parasites et en pollinisant activement vos plantations.
  • COMPOSTAGE : Broyés et sectionnés en tronçons de 10 cm maximum, ces morceaux de bois servent à structurer votre compost et ce format permet un brassage facile.
  • PAILLAGE : Pour du bois encore vert, la mise en place se fait en une couche de faible épaisseur (3 à 5 cm) directement après le broyage ou après quelques jours de séchage au soleil. Pour du broyat de bois sec, la mise en place se fait en une couche de 5 à 10 cm.

Branches / Tailles de haies

Le broyage permet de réduire jusqu'à 5 fois le volume de branches.
Comment réduire l'entretien ?

  • Choisir des essences à entretien réduit pour un développement limité et une pousse lente.
  • Favoriser les plantes grimpantes pour une séparation légère : elles produisent moins de déchets et habillent gracieusement les clôtures.

Techniques de traitement à la maison

  • PAILLAGE : La transformation de ces grosses sections se fait manuellement ou à l'aide d'un broyeur.
    Pour le bois encore vert, procédez en couches de 3 à 5 cm à répartir sur les massifs et le potager.
    Pour le bois sec, procédez en couches de 5 à 10 cm à répartir sur les massifs vivaces et arbustifs uniquement.
  • COMPOSTAGE : Broyés et sectionnés en tronçons de 10 cm maximum, les plus petits morceaux de bois servent à structurer votre compost et ce format permet un brassage facile.
  • AMÉNAGEMENTS POUR JARDIN : Les branches peuvent servir aux diverses constructions de votre terrain : décoration, supports pour plantes, allées de broyat, délimitations, barrières...). Vous pouvez laisser libre cours à votre inspiration !

    Vous pouvez également construire des haies de Benjes : composées de bois morts, ce sont de véritables refuges pour biodiversité, qui remplissent parfaitement leur mission de brise vent et brise vue. Elles permettent d'utiliser un gros volume de branchage.

 

Retour en haut