Flash info

Infos COVID-19

Dans la lutte contre la covid-19, et face à la deuxième vague de l'épidémie, le Président de la République a annoncé un confinement national du jeudi 29 octobre minuit jusqu'au 1er décembre, à minima. + d'infos ici

 

Henri Baile

Henri Baile

Fonctions

Président

Commune : Saint-Ismier

Mandat municipal : Maire

Age : 70 ans

Biographie

Représentation dans les instances extérieures :

  • Syndicat Mixte des Mobilités de l'Aire Grenobloise (SMMAG) : Titulaire 1
  • EP SCoT : suppléant
  • AMORCE
  • Agence d'Urbanisme de la Région Grenobloise

Bio express 

Henri Baile est né à Tournon, au cœur des coteaux de l’Hermitage. Il fait d’ailleurs ses études secondaires aux côtés des grands noms viticoles de la région que sont Jaboulet, Delas… Il se lance d’abord dans des études littéraires. Etudiant, il est instructeur pour le Centre d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active et directeur de centre de vacances ; des expériences qui le marqueront par rapport à l’organisation sociale, la relation à autrui, le sens des valeurs et l’éducation et forgeront son attachement aux notions de droit et de devoir. 

Dans le cadre de son cursus universitaire, il donne des cours au Lycée Champollion à Grenoble. C’est là qu’il fait la connaissance de l’assistante d’anglais venue tout droit des États-Unis et qui deviendra son épouse et la mère de ses 4 fils. Sa maîtrise de lettres en poche, il fait un virage à 180° et se lance dans un 3ème cycle Gestion d’entreprise. Sa carrière professionnelle prouvera que les deux domaines ne sont jamais réellement éloignés.

De 1983 à 1995 il est directeur des affaires culturelles de la ville de Grenoble. Puis, direction Valence où il va occuper le poste de directeur général des services. Enfin, cap au sud, à Marseille. Directeur de cabinet de Renaud Muselier, alors député mais aussi président du Conseil culturel de l’union pour la Méditerranée et Président de l’institut du monde arabe, Henri Baile navigue entre l’Elysée et la capitale phocéenne. Il va travailler ardemment sur le dossier Marseille Provence capitale européenne de la culture et sur la construction du Mucem.

 

Parcours municipal

En 2013, deux choix s’offrent à lui : poursuivre et terminer sa carrière dans l’administration ou prendre sa retraite. Ce sera la retraite mais pas l’arrêt complet. Installé à Saint-Ismier, il monte une liste et sera élu maire en 2014 puis réélu en 2020.

 

Engagement pour le territoire

Côté intercommunalité, il occupe dès son premier mandat, le poste de vice-président en charge du logement. L’occasion de voir de l’intérieur le fonctionnement de l’institution et de travailler sur le projet de territoire. En 2020, il souhaite s’engager davantage pour la communauté de communes, persuadé que les choses peuvent être faites différemment. Il est élu président le 10 juillet. Accompagné d’une équipe de vice-présidents et vice-présidentes incarnant la diversité de notre territoire, il va orchestrer la mise en œuvre du projet de territoire, "un enjeu fort de changement sur lequel il faut faire preuve de patience et de pédagogie".

Priorité de ce début de mandat : l’élaboration du Pacte de gouvernance qui doit déterminer le fonctionnement entre les 43 communes du territoire et l’intercommunalité.

 


Ancien marathonien, il n’a pas pour autant raccroché ses baskets. Il court dès que possible, accompagné de son chien Spot, un setter anglais, toujours partant pour le suivre. Son autre passion, les airs, il a obtenu son brevet de pilotage de montgolfière. Le temps libre n’est plus légion mais ce grand amateur de culture garde toujours un œil sur les programmations théâtrales du territoire et apprécie toujours un bon livre.

Retour en haut