Déchets verts : une ressource pour les jardins
 

Déchets verts : une ressource pour les jardins

1h passée à valoriser les déchets du jardin, c'est 10h d'entretien gagnées (voyages déchetterie, arrosage, désherbage, binage, fertilisation) avec d’excellents résultats.

Alors pourquoi ne pas vous y mettre ? Vous pouvez réaliser des économies et dégager du temps pour vos loisirs, tout en préservant l’environnement.

Sur les déchetteries gérées par la communauté de communes, les déchets verts représentent 30% de ce qui est collecté en 2020 : presque 110 kg/an/habitant. C'est le plus important flux amené en déchetterie, alors qu’ils représentent une ressource naturelle pour le jardin.

 

Se former à la gestion des déchets verts

La direction de la gestion des déchets organise aussi des ateliers de sensibilisation concernant la gestion de proximité des déchets verts. Le programme des animations est disponible sur notre agenda.

Comment faire en 3 étapes :

Rappel de la règlementation

Il est interdit de brûler ses déchets verts : cet acte est passible d'une amende de 450€.
Leur combustion dégrade la qualité de l'air et émet des polluants toxiques dangereux pour la santé (particules fines, hydrocarbures polycycliques, dioxines, furane...).

Brûler 50kg de végétaux à l'air libre dégage autant de particules fines que rouler pendant 1400 km avec une voiture à essence neuve !

Il est interdit de jeter ses déchets verts dans la nature : cet acte est passible d'une amende de 450 €.
Les dépôts en pleine nature asphyxient localement le sol et favorisent la propagation de plantes qui dérèglent l'écosystème forestier.

Depuis le 1er janvier 2019, les produits phytopharmaceutiques de synthèse sont interdits aux particuliers (utilisation, achat) : seuls les produits de biocontrôle, les produits qualifiés à faible risque ou ceux utilisables en agriculture biologique restent accessibles. Mais une gestion 100 % naturelle de son jardin est possible grâce aux pratiques de compostage, paillage, accueil des auxiliaires utiles...

Les travaux de jardinage sont soumis à la réglementation sur les nuisances sonores : en référence à l'article 9 de l'arrêté n° 97-5126 du préfet de l'Isère, les travaux de jardinages utilisant des appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore tels que les broyeurs de végétaux, ne sont autorisés qu'aux horaires suivants :

  • Les jours ouvrables de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 19h30.
  • Les samedis de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00.
  • Les dimanches et jours fériés de 10h00 à 12h00.

D'autres outils pour vous aider :

Retour en haut