Flash info

Coronavirus


Gestion des déchets, e
au et assainissement, garde d'enfants, équipements culturels, transports en commun, économie - entreprises, alimentation... la communauté de communes adapte ses services à la population. + d'infos ici

Déchets verts : gestion autonome
   

Des solutions pour recycler vos déchets verts… au jardin

 Recycler les déchets verts au jardin est facile et surtout… très bon pour la biodiversité ! Voici quelques astuces.

Paillis : avantages et économies

Le paillis fait gagner du temps. On estime qu’une heure passée à recycler ses déchets verts pour le paillage, c’est dix heures de gagnées en entretien

  • plus de corvée pour aller à la déchetterie, achater du paillis, de l’engrais...
  • plus besoin de bécher ni de désherber ou très peu,
  • moins besoin d’arroser l’été.

Sur les déchetteries gérées par la communuaté de communes, les déchets verts représentent 30% de ce qui est collecté en 2019. C'est le plus important "flux" collecté en déchetterie.

1- Laisser les tontes de pelouse sur place pour nourrir le sol

La solution la plus simple est la tonte « mulching ». On coupe finement l’herbe et on la laisse sur place. Si on n’a pas de tondeuse qui dispose de cette fonction, il suffit de tondre une première fois en laissant l’herbe coupée sur place, puis de repasser une deuxième fois le lendemain pour la broyer. L’opération est très rapide.
Cela n’a que des avantages pour la vie du sol, qui se nourrit de l’herbe coupée, riche en azote. Le résultat derrière, c’est que l’herbe reste plus verte et qu’il y a moins de mousse et d’herbes indésirables.

2- Utiliser les tontes de pelouse en paillis

L’autre solution est de garder les tontes de pelouse pour la réutiliser ailleurs dans le jardin. La faire sécher une demi-journée au soleil puis l’utiliser pour pailler au pied des arbustes, entre les fleurs ou au potager. Cela permet de limiter que des herbes indésirables ne poussent, tout en nourrissant la vie du sol, bénéfique pour les plantes. Le paillage évite enfin que la pluie ne forme une « croûte » à la surface de la terre.

3- Une deuxième vie pour les branches coupées

Si ce sont des grosses branches et qu’on dispose d’un broyeur, c’est évidemment une solution. Il est possible de faire des petits fagots liés avec un fil de fer et que l’on place sous la haie. Cela fait des abris pour la biodiversité. Pour les petites branches, qui font le diamètre d’un doigt, on peut les broyer à la tondeuse. Elles sont ensuite nettement moins volumineuses et peuvent être placées sous la haie, en guise de paillis.

4- Réutiliser les tailles de haies

Lauriers palmes, lauriers sauces, cyprès ou résineux en général, rien n’est toxique pour le sol et tout se décompose. Cela poserait problème si on mettait du résineux dix ans de suite au même endroit, mais dans le jardin, c'est assez rare. Ces résidus de taille de haie peuvent être eux aussi facilement broyés à la tondeuse et être utilisés pour pailler le sol.

Guides et vidéos

5. Compost et broyat

Du compost et du broyat sont mis à disposition gratuitement dans les déchetteries de la vallée. Pensez à prendre vos contenants lors de vos passages en déchetterie. Renseignez-vous auprès des gardiens.

Retour en haut