X
X
Un PDU pour quoi faire ?

Un PDU pour quoi faire ?

UN PDU POUR AMELIORER VOS DEPLACEMENTS

Vue aérienne du GrésivaudanVoir l'image en grand

Diminuer la part de la voiture individuelle dans les déplacements au profit des modes alternatifs et moins polluants tels que la marche, le vélo, les transports en commun... c’est l’objectif du Plan de Déplacements Urbains (PDU) du Grésivaudan. Ce document règlementaire, obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants depuis la loi sur l’Air de 1996, est en cours d’élaboration et fait l’objet d’une concertation.

Contexte et enjeux

La démarche est rendue complexe par la contrainte géographique du territoire, où la voiture est aujourd’hui prépondérante. De plus, le Grésivaudan est hétérogène. De la plaine à la montagne, le territoire est urbain, périurbain et rural et il est traversé par de nombreuses coupures : une autoroute, une rivière, une voie ferrée qui ne facilitent pas la circulation d’une rive à l’autre.

Or les enjeux sont importants pour améliorer les déplacements et la qualité de l’air. Selon les conclusions du diagnostic du PCAET  48 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues au transport de marchandises et de personnes.

Objectifs : renforcer l’intermodalité et le développement des modes alternatifs à la voiture individuelle mais aussi soutenir l’emploi et l’installation de services et de commerces de proximité pour limiter les trajets vers les villes.

Une démarche concertée avec les habitants

Afin de bâtir un projet en phase avec les attentes des habitants du territoire, des réunions de concertation ont été organisées en 2012 puis en novembre 2014 au cours desquelles différents scénarii ont été présentés. Dans le cadre de la restructuration du réseau de bus, de nouvelles rencontres ont eu lieu en mars 2016.

  • Télécharger la présentation pour la concertation de l’automne 2014

 Les résultats de la concertation et la réalisation d'un pré-diagnostic à mis en évidence 8 pré-objectifs:

  • repondre aux enjeux liés à l'énergie, au climat et à la préservation de l'environnement, 
  • promouvoir une organisation urbaine du territoire moins dépendante de la voiture particulière,
  • optimiser l’organisation et l’usage des différents réseaux de transports collectifs,
  • engager une mobilisation et des actions concrètes en faveur des modes actifs,
  • adapter la voirie à ses différents usages,
  • promouvoir de nouveaux usages partagés de la voiture,
  • travailler avec les territoires voisins sur des orientations communes ou complémentaires en matière de déplacements, prendre en compte la problématique spécifique des déplacements liés au tourisme et aux loisirs.

Une démarche concertée avec les communes

Pour mieux prendre en compte les spécificités territoriales, les 46 communes du Grésivaudan participent aux différentes étapes de la démarche dans le cadre des commissions transport qui ont lieu régulièrement au siège de la communauté de communes à Crolles. Les représentants municipaux ont ainsi co-construit le scénario et travaillent actuellement à l'aboutissement du plan d'actions en faveur des modes alternatifs à la voiture individuelle.

Le calendrier prévisionnel

L’élaboration d’un PDU nécessite plusieurs phases :

  • la réalisation d’un diagnostic complet,
  • la définition d’enjeux et d’objectifs clairs,
  • l’étude de plusieurs scénarii,
  • le choix d’un scénario et la définition d’un plan d’actions associé,
  • la consultation des personnes publiques associées,
  • la réalisation d’une enquête publique,
  • la modification éventuelle du projet pour une adoption définitive.

L’arrêt du projet est prévu pour 2017. Une enquête publique aura ensuite lieu avant son adoption définitive.

Retour en haut